Foire Aux Questions

Souvent le critère de la taille est donné pour différencier la mare de l’étang. Même si généralement la mare est plus petite, elle peut cependant mesurer jusque 5 000m2 ! Il est donc difficile de se baser sur ce critère.
L’élément principal qui différencie les deux est qu’il existe un système de vidange dans un étang et que cela n’existe pas dans la mare.
Il peut être tentant d’introduire des poissons dans sa mare ; cependant ceux-ci auront une forte incidence sur l’équilibre écologique de la mare. Consommant les plantes, les larves et les petits animaux aquatiques, et altérant la qualité de l’eau par leurs déjections, ils risquent de diminuer l’intérêt écologique de la mare. Si vous souhaitez avoir une mare riche en biodiversité, il vous est donc déconseillé d’y introduire des poissons.
Les mesures de sécurité obligatoires concernant les piscines, depuis le 1er janvier 2006, ne s’appliquent pas aux mares. Il n’y a aucune législation spécifique concernant leur sécurité. Vous n’êtes donc pas obligés de mettre une barrière autour de votre mare.
Effectivement, il existe une réglementation spécifique. En fonction de la taille ou de la profondeur de votre mare, une déclaration ou une autorisation auprès de la police de l’eau peut être nécessaire. De plus, il existe des distances d’implantation à respecter par rapport aux habitations, aux points d’eau (forages, sources…) et au cours d’eau. Dans tous les cas, une demande doit être faite en mairie pour s’assurer de la compatibilité avec les documents d’urbanisme.
Pour plus de renseignements, nous vous conseillons de vous rapporter à la plaquette « Les mares et la réglementation pour faire simple…».
Pour l’entretien de votre mare, il est conseiller de le faire entre octobre et février, période la moins dérangeante pour les habitants de la mare.
Pour avoir des amphibiens dans votre mare, vous pouvez être tentés de récolter des œufs ou des têtards afin de les introduire dans votre mare. À l’inverse, vous avez peut-être l’impression d’avoir trop d’œufs, de têtards ou d’amphibiens adultes dans votre mare et vous avez envie de les déplacer dans un autre endroit moins peuplé.
Cependant, les grenouilles et crapauds (comme tous les amphibiens d’Europe) sont protégés par la loi. Il est donc interdit notamment de les transporter ; ceci qu’ils soient adultes, œufs ou têtards !
Lorsque les lentilles d’eau prolifèrent et recouvrent l’ensemble de la surface de la mare, la lumière ne pénètre plus jusqu’au fond de la mare, perturbant ainsi le bon fonctionnement de l’écosystème.

Il faut alors les retirer régulièrement. Il ne faut cependant pas enlever la totalité des lentilles d’eau qui contribuent également à la biodiversité de la mare. Vous pouvez introduire dans votre mare, d’autres plantes flottantes qui pourront les concurrencer.

Cette prolifération est un indicateur d’une eau trop riche en éléments nutritifs (phosphates, nitrates…). Même si l’on intervient sur la conséquence (présence importante de lentilles d’eau), le problème reviendra régulièrement, si la cause n’est pas traitée.

L’étanchéité de la mare va dépendre de la nature du sol.
Si le sol est argileux, lors de la création de la mare ou lors de son entretien, il faudra veiller à ne pas percer la couche d’argile qui retient l’eau.
Dans le cas contraire, deux solutions sont possibles :
– tapisser les parois de la mare d’une couche d’argile. Attention, les variations du niveau d’eau risquent de fissurer l’argile lorsque celle-ci se retrouve exposée à la sécheresse.
– installer une bâche plastique. Cette solution est moins écologique mais plus facile à mettre en œuvre que la précédente.

Glossaire

Direction Départementale des Territoires et de la Mer
Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement
Mission Inter-Service de l’Eau et de la Nature
Plan Local d’Urbanisme
Plan d’Occupation du Sol
Plan de Prévention des Risques Inondation
Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux